• 人間椅子:地獄の球宴/Ball party in Hell(仮)/Fête de la balle en Enfer

    2019-06-12 12:25

    Listen to it live! And let's all cry together!

    ● '' Tour for the release of the new album '' 新青年 / New Youth '' celebrating the 30th anniversary of the creation of 人間椅子/Ningen Isu.
    まもなく! Very soon !
    地獄の球宴/Ball party in Hell(仮)/Fête de la balle en Enfer/

    word/music : Kenichi Suzuki
    『怪談-そして死とエロス-』収録

    暴れる獄卒が まさかり振り回わし
    生首ふっ飛んだ
    ぶるんぶるん

    仲間の獄卒がすかさず打ち返し
    虚空に舞い上がった
    ぐるんぐるん

    Un gardien de l'Enfer enrage,
    Il fait tourner sa hache,
    Et une tête décapitée vole...
    Bouroun... bouroun
    Ses camarades gardiens
    Se la renvoient sur-le-champ comme une balle.
    Elle s'envole dans les airs.
    Gouroun... gouroun
    生首が絶叫する
    生首が号泣する
    生首が痙攣する
    生首が悶絶する

    風が吹いたら元通り *1
    La tête décapitée pousse un cri,
    La tête décapitée gémit tout haut,
    La tête décapitée est prise de spasmes,
    La tête décapitée perd ses sens et se convulse.

    Si le vent souffle, tout revient au point de départ !
    怒れる獄卒が まさかりぶん投げて
    生首転げ落ちた
    ごろんごろん

    隣の獄卒が さっそく足蹴にして
    業火に命中した
    ばちんばちん
    Un gardien de l'Enfer est en colère,
    Il lance sa hache,
    Et une tête décapitée tombe et roule...
    Goron... goron
    Les gardiens voisins en profitent pour taper dedans,
    En plein dans le mille, la tête atterrit dans le feu de l'Enfer.
    Bachin... bachin
    生首が絶叫する
    生首が号泣する
    生首が痙攣する
    生首が悶絶する

    風が吹いたら元通り
    La tête décapitée pousse un cri,
    La tête décapitée gémit tout haut,
    La tête décapitée est prise de spasmes,
    La tête décapitée perd ses sens et se convulse.

    Si le vent souffle, tout revient au point de départ !

    狂える獄卒が まさかり振り下ろし
    生首はじけ飛んだ
    しゅるんしゅるん

    気の合う獄卒が すばやく受け止めて
    油に投げ込んだ
    ざぶんざぶん
    Un gardien de l'Enfer pris de folie,
    Laisse tomber sa hache à la verticale,
    Et une tête décapitée s'éclate et part dans les airs...
    Shouroun... shouroun
    Un autre gardien ami l'arrête tout de suite,
    Et d'un coup de pied l'envoie prestement finir dans l'huile bouillante.
    Zaboun... zaboun
    生首が絶叫する
    生首が号泣する
    生首が痙攣する
    生首が悶絶する

    風が吹いたら元通り
    La tête décapitée pousse un cri,
    La tête décapitée gémit tout haut,
    La tête décapitée est prise de spasmes,
    La tête décapitée perd ses sens et se convulse.

    Si le vent souffle, tout revient au point de départ !
    血膿を吐き出した生首
    目玉が飛び出した生首
    頭蓋を剥き出した生首
    中味がはみ出した生首

    風が吹いたら元通り
    La tête décapitée qui vomit pus et sang,
    La tête décapitée dont les yeux ont jailli des orbites,
    La tête décapitée dont le crâne est fendue,
    La tête décapitée dont la cervelle s'écoule.

    Si le vent souffle, tout revient au point de départ !

    __________________________________________
    鉄 磑 所(Tetsugai)Mortar/Grindstone Hell
    Detail of the '' Hell Scroll '' (version kept at the Nara National Museum
    )
    __________________________________________
    Quite in the style of Kenichi Suzuki. In a sense a rather "cheerful" piece.
    Lyrics both comical and spreading the odor of fresh blood for a piece belonging to the '' series '' dedicated to the Hell ''.

    In Japan, Hell is a place where one is punished for crimes committed in the world of the living, our lower world.

    As long as one has not expiated one's sins, that is, paid for one's crimes, one can not really die for good. For the Japanese, when the wind is blowing in Hell, the tortured bodies of the damned return to their original state and must be tormented again. * 1

    Kenichi describes Inferno as a place where demoms - guardians of the Hell - are playing ball like good friends with the heads of sinners and other criminals. They seem to have fun ...

    The description of Hell is rather "Kawaii".
    Why Hell represented by Hieronymus Bosch is a universe rather "Kawaii"?

    The left panel of the triptych '' The Garden of earthly delights '' is dedicated to Hell, a representation that could be described as grand-guignolesque and rather '' Kawaii '' ... See for yourself !
    Detail of Hell/The Garden of Earthly Delights >>wikipedia
    Hieronymus Bosch>>wikipedia
  • 広告
  • Tout en français:Fête de la balle en Enfer/地獄の球宴/(jp:Jigoku no Kyuen)

    2019-06-11 11:341
    ●『地獄の道化師』"Jigoku no Doukeshi" Eté 2016

    Version provisoire qui sera peut-être revue ultérieurement.

    Ecoutons-le en live ! Et crions tous ensemble !

    ●''Tournée pour la sortie du nouvel album ''新青年/New Youth'' célébrant le 30e
    anniversaire de la création du groupe Ningen Isu.

    まもなく! Très bientôt !

    Fête de la balle en Enfer/地獄の球宴/(jp:Jigoku no Kyuen)
    Paroles/musique: Kenichi Suzuki
    Dans l'album『怪談-そして死とエロス-』

    Un gardien de l'Enfer enrage,
    Il fait tourner sa hache,
    Et une tête décapitée vole...
    Bouroun... bouroun
    Ses camarades gardiens
    Se la renvoient sur-le-champ comme une balle.
    Elle s'envole dans les airs.
    Gouroun... gouroun

    La tête décapitée pousse un cri,
    La tête décapitée gémit tout haut,
    La tête décapitée est prise de spasmes,
    La tête décapitée perd ses sens et se convulse.

    Si le vent souffle, tout revient au point de départ !

    Un gardien de l'Enfer est en colère,
    Il lance sa hache,
    Et une tête décapitée tombe et roule...
    Goron... goron
    Les gardiens voisins en profitent pour taper dedans,
    En plein dans le mille, la tête atterrit dans le feu de l'Enfer.
    Bachin... bachin

    La tête décapitée pousse un cri,
    La tête décapitée gémit tout haut,
    La tête décapitée est prise de spasmes,
    La tête décapitée perd ses sens et se convulse.

    Si le vent souffle, tout revient au point de départ !

    Un gardien de l'Enfer pris de folie,
    Laisse tomber sa hache à la verticale,
    Et une tête décapitée s'éclate et part dans les airs...
    Shouroun... shouroun
    Un autre gardien ami l'arrête tout de suite,
    Et d'un coup de pied l'envoie prestement finir dans l'huile bouillante.
    Zaboun... zaboun

    La tête décapitée pousse un cri,
    La tête décapitée gémit tout haut,
    La tête décapitée est prise de spasmes,
    La tête décapitée perd ses sens et se convulse.

    Si le vent souffle, tout revient au point de départ !

    La tête décapitée qui vomit pus et sang,
    La tête décapitée dont les yeux ont jailli des orbites,
    La tête décapitée dont le crâne est fendue,
    La tête décapitée dont la cervelle s'écoule.

    Si le vent souffle, tout revient au point de départ !
    __________________________________________

    鉄磑所l'Enfer du mortier/meule (Tetsugai)
    Détail ''Les Rouleaux des enfers''(version conservée au Musée national de Nara)
    __________________________________________
    Tout à fait dans le style Kenichi Suzuki. Dans un sens un morceau plutôt ''joyeux/gai''.
    Des paroles à la fois comiques et exhalant des relents de sang frais pour un morceau appartenant à la ''série'' consacrée aux affres de l'Enfer''.
    Au Japon, l'Enfer désigne un endroit où l'on est puni en fonction des crimes que l'on a commis dans le monde des vivants, ce bas-monde.
    L'Enfer que Kenichi décrit est un lieu où l'on s'amuse bien entre amis gardiens/démons en jouant à la balle - comme au football ou au base-ball – avec la tête des pécheurs et autres criminels. Ils ont l'air de bien s'amuser...

    La description de l'Enfer est plutôt "Kawaii".
    Pourquoi donc l'Enfer représenté par Jérôme Bosch est un univers plutôt "Kawaii" ?

    Le panneau de gauche du triptyque '' Le jardin des délices '' est consacré à l'Enfer, une représentation que l'on pourrait qualifier de grand-guignolesque et de plutôt ''Kawaii''... A vous de voir !

    Détail de L’enfer/Le Jardin des délices >>wikipedia
    Jérôme Bosch>>wikipedia


  • 人間椅子:芋虫/caterpillar/La Chenille/

    2019-06-06 05:081



    人間椅子:芋虫/caterpillar/La Chenille/
    In summary, this is the story of Lieutenant Sunaga, returning from war without arms or legs - hence the image of the caterpillar - and struggling with the perversions of his wife in a closed and invaded world of sadness.
    終日(ひねもす)隠れ
    終日(ひねもす)食らう
    何も分からず
    何も遺さず
    何も … 何も …
    Je me cache toute la journée,
    Toute la journée, je me goinfre...
    Sans rien comprendre,
    Sans arriver à rien,
    Rien... rien...
    俺は芋虫
    貪るだけの
    俺は芋虫
    肥えていくだけの
    Je suis une chenille
    Qui ne fait que se bâfrer,
    Je suis une chenille
    Qui ne cesse de grossir
    ...

    闇に蠢き
    闇に悶える
    何も得られず
    何も叶わず
    何も … 何も …
    Rompant dans l'obscurité,
    Dans l'obscurité, j'agonise...
    Sans rien obtenir,
    Sans voir mes souhaits exaucés,
    Rien... rien...

    俺は芋虫
    醜いだけの
    俺は芋虫
    卑しいだけの
    俺は芋虫
    嫌らしいだけの
    Je suis une chenille
    Qui n'est que laideur,
    Je suis une chenille
    Qui n'est qu'un ignoble glouton,
    Je suis une chenille
    Qui n'est qu'un être répugnant...
    ああ ずるずると血膿の ぬめる肉塊
    ああ どろどろとはらわた 腐る肉塊
    ああ 朽ちてゆく 朽ちてゆく 朽ちてゆく
    Aaaaaaa... Zourou zourou,
    sang et pus, un morceau de viande qui rampe,

    Aaaaaaa... Doro doro,
    un morceau de viande dont les viscères pourrissent,

    Aaaaaaa...
    Je me décompose, je me décompose, je me décompose....

    ああ ぐつぐつと煮えくり返る 肉欲
    ああ どろどろと虚しくよどむ 肉欲
    ああ 堕ちてゆく 堕ちてゆく 堕ちてゆく
    Aaaaaaa... Gouzou gouzou,
    le désir de la chair qui mijote sans cesse dans son jus,

    Aaaaaaa... Doro doro,
    le désir de la chair qui stagne en vain,

    Aaaaaaa...
    Je tombe, je tombe, je tombe...

    _____________________________________________
    * This song composed by the band's bassist, Kenichi Suzuki, is based on a short story by Edogawa Ranpo (pen name in Japanese version of the name of author Edgar Allan Poe) entitled '' Imomushi '' (The Caterpillar). This story with four others was published in French in the collection entitled '' La Chambre rouge '', published by Picquier Poche. We find in this collection another famous Edogawa Rampo novel entitled '' The human chair '' (Ningen Isu in Japanese) and which is at the origin of the name of this group.

    One of the most characteristic works of this kind of popular Japanese literature called '' eroguro '' (for erotico-grotesque).
    It contains the same themes and the same atmosphere as in the plays written by André de Lorde, the Prince of Fear, among others, for the (Theater) Grand Guignol in Paris at the beginning of the 20th century and during the following decades.


    Last but not least, Kenichi wrote the lyrics of this song with a good dose of self-mockery and a hint of black humor.
    Kenichi, passionnate about insects also, has a rather dark sense of humor and has a good deal of self-mockery that he shares with his fans, just like that spirit and "gaiety" that is truly grand-guignolesque.

    This song is characterized by a long guitar solo at the beginning, in the middle and at the end that has a catharsis effect on both the band and the audience that particularly appreciates it, all bathed in a very decadent atmosphere.
    Very often, at the end of the track, Kenichi complains in a laudatory and ironic tone of the length of the guitar solos (because it is very tiring for the bass player to endlessly repeat the same musical phrase). This is also the grand guignol in the Japanese way, both chic and KAWAII! Like their clothes, the Kenichi bassist wearing a Buddhist monk robe, guitarist Shinji a traditional kimono. The percussionist Aniki (Nakajima) dresses as for him in the style of the thugs.


    Cover of the French edition of '' 芋虫/The caterpillar ''.
    (丸尾末広/Maruo suehiro, Edition The black lizard)